Catégorie : Pétanque

Le sport mène à tout. Rafetrarinanja Tremarivo : « La pétanque est le sport éducatif par excellence »

Tremarivo Rafetrarinanja a tout gagné au boulodrome comme en dehors. Récent champion de Madagascar Boss de pétanque avec Taratra il y a deux semaines, Trema, de son vrai nom Tremarivo Rafetrarinanja, parle de sa vie professionnelle et de ses trois « Pâtisserie Royale » à Ambohipo, Mahamasina et Anosizato, comme une suite logique de sa vie de bouliste qui lui a appris tout notamment à se conformer aux règles mais aussi à se battre jusqu’au bout. Récit. Midi Madagasikara : Y a-t-il un lien entre votre élogieux parcours en pétanque et le succès des Patisserie Royale que vous dirigez ? Tremarivo Rafetrarinanja : « La Pâtisserie Royale que j’ai ouverte en 2002 après avoir suivi des cours de pâtisserie, est bien avant la pétanque où j’ai véritablement débuté dans les compétitions à partir de 2005. Mais je peux vous dire que si la société prospère aujourd’hui, c’est grâce aux relations que j’ai tissées à travers le sport et plus particulièrement la pétanque car j’ai été aussi attaquant en football. Les amitiés qui se nouent autour d’un boulodrome m’ont servi à agrandir le cercle de mes clientèles. Et avec les bienfaits que cela comporte. » Midi : Pouvez-vous être plus explicite ? T.R. : « La pratique sportive est une chose, l’éducation que cela entraîne en est une autre mais au bout je trouve que la pétanque est le sport éducatif par excellence. C’est une école de la vie où on...

Lire la suite

Le sport mène à tout : Michel Ranarivelo P comme Polytechnique et …Pétanque !

Michel Ranarivelo est resté ce jeune homme qui s’entend pratiquement avec tout le monde.   Sportif accompli pour avoir tout fait, le Directeur Général de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Michel Ranarivelo, affirme avoir utilisé les vertus tirées d’une bonne pratique sportive pour booster sa carrière professionnelle. La vie de Michel Ranarivelo ou plutôt Mamih comme ses amis l’appellent se résume d’ailleurs à deux principaux sujets. Discipline-culte. D’abord ses études à Vontovorona à la Polytechnique où il est devenu ingénieur en 1980, option génie-chimique, puis plus tard Docteur-Ingénieur en chimie appliquée à l’industrie et à l’environnement. Un cursus qui fait aujourd’hui de lui un enseignant-chercheur à l’Université d’Antananarivo. Ensuite la pétanque. Car ce grand Monsieur qui est toutefois resté modeste, est aussi un très grand bouliste. Une qualité qu’il avoue avoir hérité d’une longue pratique depuis son jeune âge. La faute à la ville de Betafo où il a grandi et où cette discipline est devenue un culte voire une institution. Et les résultats s’enchaînaient à la pelle. Notamment sur le plan international où Michel Ranarivelo a remporté en 1994 le tournoi de St Pierre avec Ndrema tout en étant l’entraîneur de Tom et Hago, les deux dames qui ont aussi remporté ce même tournoi de la Réunion. Il a réussi le même exploit, en 2009, à Mayotte, en entraînant Odile et Vololona tout comme il dirigeait,...

Lire la suite

Pétanque – Grande finale : Le Team Malaisgache en démonstration !

Le Team Malaisgache avec de gauche à droite Mahefa Rinah, Toutoune, Mamy et Yves.   Confirmation pour Toutoune, Yves et Mamy du Team Malaisgache de Mahefa Rinah. Le trio a remporté, hier à Ankatso, la grande finale du championnat de Madagascar en triplette devant des juniors à qui il manquait encore l’expérience des grands rendez-vous. Victoire de Yves, Mamy et Toutoune du Team Malaisgache hier à la grande finale de pétanque qui sert de support au championnat de Madagascar. Une classe d’écart. Quand Mamy se payait le luxe de conclure sur un carreau et finir la partie par 13 à 9, on sentait bien qu’il y avait une classe d’écart. Certes les juniors avec Fy, Bôlo et Dino ont créé la sensation en battant en demi-finale le vice-champion du monde Bema qui faisait équipe avec Lova et Jacques. Ils se sont ensuite allés en finale de cette prestigieuse épreuve pour ensuite faire illusion en revenant de 10 – 4 à 10-9 mais ce fut tout car dos au mur, Toutoune et ses camarades ont fait parler leur expérience. La même en fait qui leur a permis d’écarter de la route de la finale par 13 à 9 une redoutable triplette formée de vétérans avec Kissor, Radany et Dadatoa. Deuxième défaite pour Betafo. Toutoune, Yves et Mamy défendront donc les couleurs malgaches au championnat d’Afrique qui aura lieu au Tchad....

Lire la suite

Sommet national : Toutoune et ses amis en démonstration !

Humilié par Ingahindriana au tournoi de Pâques à Antsirabe, Toutoune a répondu par la plus belle des manières en infligeant la fanny à ses adversaires de la finale de la 3e étape du championnat de Madagascar du week-end à Ankatso. Associé à Yves Andrianomenjanahary et Mamy Patrick, Toutoune de son vrai nom Alhenj Tonitsihoarana a battu en finale de la troisième étape du championnat de Madagascar la triplette du Club d’Ivato Aéroport sur le score de 13 à 0. Donga au top. En demi-finale, la formation de Malaisgasy de Mahefa Rinah  a pris la mesure des juniors de l’équipe nationale et pensionnaires de l’Académie Nationale des Sports en formule sports-études sous la houlette de l’entraîneur Michel Ranarivelo. Fy, Bôlo et Dino, puisqu’il s’agit de ce trio très prometteur, n’ont pas pour autant démérité en s’inclinant par 7 à 13 au terme d’un match marqué par la belle prestation d’Yves plus connu dans le milieu sous son pseudo de Donga. Comme derrière Mamy et Toutoune assurent, la partie tourna au calvaire pour les juniors malgré les carreaux de Fy. Dans l’autre demi-finale, Tovo Radaniela, Aude Rasoloarimanana et Tahina Rabendrazafy du CIA ont battu une équipe du CBT composée de Serge, My et Charles par 13 à 5. Tita d’un ton au-dessus. A noter qu’il y avait 124 triplettes pour cette troisième et dernière étape du championnat de Madagascar et que...

Lire la suite

Deux équipes d’Ambohimahasoa qualifiées !

Le Bouliste Ialatsara Club d’Ambohimahasoa a réalisé un grand coup en qualifiant d’entrée deux de ses équipes pour la grande finale du championnat de Madagascar. Outre Jex et Luc qui ont encore gagné en efficacité sous l’impulsion de leur nouveau coéquipier, Hery, l’autre équipe composée de Bali, Tsihoarana et Daddy s’est aussi qualifiée pour la finale. Une double qualification qui faisait plaisir au président du club, Zozo Ruchet Rakotovazaha, qui se mobilise déjà pour préparer une tournée en Martinique et en France de ses équipes comme il a l’habitude de le faire chaque année. « Ce comportement des équipes d’Ambohimahasoa est un très bon signe pour la suite de leur programme », affirme Zozo Ruchet Rakotovazaha confiant qu’à cette allure, le BIC va encore aligner les victoires dans les étapes du National en France. Clément RABARY...

Lire la suite

Pin It on Pinterest