Catégorie : Pétanque

« Betafo et ses boulistes en perte de vitesse », déclare Elson Razafimahatratra

Rien ne va plus pour la pétanque de Betafo pourtant réputée pour être le berceau de tous les grands noms de cette discipline. L’actuel président de la Pétanque Club Betafo (PCB), Elson Razafimahatratra, en parle avec un brin de nostalgie. Midi Madagasikara : Les deux équipes qualifiées pour la grande finale de la saison 2015 n’ont pas répondu à l’attente du public. C’est à croire que les boulistes de Betafo sont en perte de vitesse. Elson Razafimahatratra : « Vous l’avez bien dit. La pétanque de Betafo est en perte de vitesse. Et ce pour plusieurs raisons avec en première ligne, l’inexistence de la Section devant gérer les cinq clubs de la localité avec notre PCB mais aussi le Club Bouliste de Betafo, celui de Soavina et d’Ankazomiriotra. Elle devait normalement servir de balise pour coordonner les actions en vue d’un vrai développement mais ce n’est pas le cas. » Midi : Pouvez-vous être précis sur ce sujet ? E.R. : « Betafo a pu qualifier deux équipes à la grande finale 2015 mais la section est restée à l’écart. Les équipes ont investi énormément avec les étapes et faire honneur à Betafo mais pas la section. Et ce n’est pas tout car l’absence d’une coordination des actions fait que les cinq clubs font du chacun pour soi alors qu’on devait unir nos efforts. Résultat, on n’avance pas. » Midi : Mais pour l’instant, l’image de Betafo est plutôt positive...

Lire la suite

Circuit PPF : Un carré de rêve

Lacroix, Rizzi, Fazzino, Randriamanantany, le dernier carré de la grande finale PPF promet dès ce matin des demi-finales somptueuses. La deuxième journée de la Grande finale PPF a tenu toutes ses promesses. Sur des terrains propices au tir et exigeants au point, ce sont des chocs énormes qui ont, tout au long de la journée de samedi, tenu en haleine le public lyonnais. Dans la poule 1, Rizzi-Philipson-Rio subissaient la loi de Rocher après avoir pourtant mené 6-0, Fazzino écartait Fournié et Molinas disposait de Garagnon. Mais c’était une fois de plus la partie de Marco Foyot qui retenait l’attention : mené au score tout au long du match par les Malgaches de Lahatra Randriamanantany, celui-ci retardait l’échéance en sortant un bouchon avant de s’incliner 13-8. C’était alors bientôt l’heure des premières  qualifications pour le carré final : Rocher, Robineau et Lacroix s’imposaient face à d’excellents Molinas-Molinas-Dubois qui ne parvenaient toutefois jamais, au cours d’une partie de très haut niveau, à les inquiéter. Randriamanantany de son côté sortait vainqueur d’une grosse bataille face à Fazzino, Cano et Chioni. Mais c’était surtout l’heure des premières parties-couperet : alors que Rizzi, Philipson et Rio battaient largement Garagnon-Delys-Bauer, c’était également la fin du week-end pour Foyot, Cortes et N’Guyen Van qui ne parvenaient à marquer que 6 points face à Fournié-Dath-Helfrick Fazzino-Fournié, Molinas-Rizzi, l’affiche des barrages était belle.  Le premier des deux matchs, longtemps mené...

Lire la suite

un Malgache intègre «Boules sport 2024»

La candidature de la pétanque aux Jeux olympiques va bon train. La fédération internationale a même mis sur pied une équipe spéciale  baptisée «Boules sport 2024 » au sein de laquelle se réunissent des anciens et actuels champions du monde pour disputer les Masters de pétanque 2016. Madagascar est représenté par Christian Andriantseheno.   L’annonce officielle de la participation de France et Madagascar étant faite, Quarterback a levé le voile sur la troisième équipe internationale «Boules sport 2024» en lice des Masters de pétanque 2016. Une brillante formation composée de quatre champions du monde, Diego Rizzi (Italie), Claudy Weibel (Belgique), Khaled Lakhal (Tunisie) et Christian Andriantseheno (Madagascar). Ils seront les représentants de la candidature des Sports de boule pour les Jeux olympiques. Ce plateau très relevé verra la participation des champions du monde en titre, Bruno Le Boursicaud, Henri Lacroix, Dylan Rocher et Philippe Suchaud. Quant à la sélection malgache, malheureuse finaliste de la dernière édition, elle sera connue à la fin du mois de mars. «Dans un large esprit de collaboration, Quarterback et la fédération internationale de pétanque et jeu provençal (FIPJP) ont décidé d’inclure une équipe portant les couleurs des sports de boule aux Masters de pétanque 2016. Afin de montrer l’universalité de notre sport, ont été choisis quatre anciens ou actuels champions du monde, non français, dont le chef d’équipe sera Claudy Weibel. Nul doute qu’ils feront...

Lire la suite

Circuit PPF: Quintais, Suchaud, Lucien out !

Dure première journée pour les favoris de la Grande finale PPF, avec notamment l’élimination dès les premiers tours des tenants du titre.   Chacun d’entre nous le sait : nul n’est à l’abri de perdre. Cela est vrai dans toutes les compétitions. Cela est encore plus vrai dans une épreuve, comme c’est le cas ce week-end au sein des magnifiques installations de Lyon Dardilly, qui réunit la fine fleur de l’élite nationale et internationale. C’est pourtant avec une certaine stupeur que le public lyonnais voyait, dès la deuxième partie de poules, quelques unes des formations les plus huppées sortir du tournoi. Qu’on en juge : les champions de France doublettes Savin et Durk, associés à Jean-Philippe Santucci, chutaient face à Rizzi puis Dath ; les anciens champions du monde malgaches Tonnerre et Toutoune cédaient face à Puccinel puis Molinas. Rizo finissait aussi sur deux défaites contre Rocher puis Radnic, mais le coup de tonnerre venait du terrain 2, où Fazzino s’imposait aux tenants du titre Quintais et Lucien alors que ces derniers avaient déjà perdu leur premier match face à Sarrio. Dylan, Garagnon, Fournié et Randriamanantany, après deux parties gagnées, avaient fini leur journée. Ce n’était pas le cas des autres équipes, à qui il restait alors à disputer des barrages de poules qui réservaient leur lot de surprises et d’émotions fortes. Rizzi disposait de Delforge, Fazzino gagnait une...

Lire la suite

Championnats de Madagascar : Vers un nouveau règlement de compétition

Pour éviter les problèmes rencontrés avant le départ pour les Championnats du monde de Thaïlande, un changement du règlement de compétition s’impose. 24 heures après avoir été reçu par le président de la République pour les primes de reconnaissance, la fédération malgache de pétanque a dressé le bilan des Championnats du monde juniors et seniors de la discipline disputés en Thaïlande. Madagascar a terminé premier de ces rendez-vous mondiaux avec 3 médailles dont une respectivement en or, en argent et en bronze devant 47 autres pays. Pourtant avant le départ, la composition de l’équipe nationale junior a fait couler beaucoup d’encre. Dans la perspective d’avoir un bon résultat, la FMP a décidé de renforcer l’ossature de l’équipe championne, mais le club CIA n’a pas accepté. « Il y a un moment où l’on a décidé de se taire, mais, maintenant, il faut éclaircir les choses. Dans le règlement de la compétition, ce n’est pas forcément les 4 joueurs sacrés champions de Madagascar qui sont qualifiés d’office, cela veut dire que la fédération aura droit à changer un joueur. Pour le cas du CIA, le club champion a fait jouer cinq boulistes, ce qui est interdit et parmi eux, il y a un joueur qui a déjà dépassé l’âge. Logiquement, l’équipe devrait être disqualifiée, mais ce n’était pas le cas » a expliqué Béryl Razafindrainiony, président de la FMP, hier, à Mahamasina. Et en...

Lire la suite

Pin It on Pinterest