«

»

Déc 04

Championnats du Monde de pétanque : Saga Africa

rondmadaDepuis bien des années, la montée en puissance des pays d’Asie et d’Afrique nous le prédisaient : la suprématie qu’exercait depuis toujours l’Europe, et plus particulièrement la France, sur la pétanque allait un jour prendre fin. La victoire du Cambodge face à la France, hier au tir de précision, a été le premier coup de semonce. Mais c’est le triomphe de l’Afrique que nous vivons à présent ce week-end, avec la qualification pour la finale du championnat du monde de deux de ses nations.

 Le parcours de la sélection de Madagascar, portée par un public en ébullition, est la première bonne nouvelle de ce championnat : le choix d’écarter la plupart des stars malgaches du circuit français s’est avéré payant, avec un Tita et un Nanou excellents et un Hery qui s’est révélé lors des parties finales. Mais la sensation du week-end est surtout venue d’une irrésistible équipe du Bénin, qui a tout balayé sur son passage : Espagne, Thaïlande, Italie, France, la sensation est énorme, venant d’un pays et de joueurs loins d’être jusqu’ici au firmament de la pétanque mondiale. Quoiqu’il arrive cet après-midi, les noms de Bio, Botre et Latedjon sont entrés pour longtemps dans la légende de la pétanque mondiale.

1ère Demi-finale

Madagascar bat Belgique 13-9
weibelC’est dans une ambiance de feu que débutait la partie, avec un public tout acquis à la cause malgache. Une ambiance dont s’accomodaient Weibel et Lozano, mais qui pesait néanmoins sur les épaules de Bâton : le tireur belge cédait sa place à Pardoen à la septième mène alors que Lozano passait au point. Des changements qui portaient leurs fruits, face à des Malgaches qui avaient fait jusqu’alors la course en tête et qui, de 7-2, ne menaient plus que 8-6 trois mènes plus tard. C’est Hery qui prenait alors le tir, lors d’une 11ème mène sous pression qui rapportait finalement deux points à Madagascar.
Mais une série de points catastrophiques des joueurs de la Grande Ile permettait aux Belges de recoller 10-9, avant que la porte de la finale ne s’ouvre en grand devant Nanou à la mène suivante, après un somptueux devant de boule de Tita et un carreau de Hery : le public exultait, mais devait pourtant déchanter. Nanou manquait double pour la gagne. Ce n’était pourtant que partie remise : après une superbe frappe de Hery et un dernier trou de Pardoen, le camp malgache pouvait exploser de joie, Madagascar est en finale !

2ème Demi-finale

Bénin bat France 13-8
 
france-cambodgeLes tenants du titre face à l’épouvantail de la compétition, le match promettait. La France partait en tête, mais la force de frappe de Bio rétablissait l’équilibre pour le Benin qui passait en tête 4-3. Dylan prend le tir, la France repasse en tête 5-4, mais fait une mène de point catastrophique dont le Bénin ne profite pas. 5-5. La France passe à l’offensive à la mène suivante et avance à 8-5. Les champions du monde souffrent énormément sur un terrain qu’ils ne parviennent pas à maîtriser. Le Bénin en profite, 8-6, et prend la tête 10-8 alors que le public prend fait et cause pour lui. Bio joue de malchance et noie le bouchon sur une mène favorable à son équipe après deux trous de Dylan. Le tireur français manque et chique encore à la mène suivante. La France, en grande difficulté, est sauvée par un contre de Bio à sa boule : Botre ne peut faire qu’un point. Mais c’est ce dernier, après une somptueuse mène de tir de Bio, qui ajoute bientôt les deux points de la victoire. Le camp béninois explose de joie : leur pays va connaître la première finale de championnat du monde de son histoire.
 
Source: Boulistenaute du 04 décembre 2016.