Damien Hureau, bouliste de 38 ans originaire d’Avrillé, parle de sa carrière, où tout est dicté par la passion.

hureau
  • Facebook
  • Google+
  • Print Friendly
  • Twitter

Damien Hureau, 38 ans, originaire d’Avrillé, est marié, et père de deux filles de 6 et 10 ans. Forcément, sa vie familiale est impactée le week-end. « Je pars le vendredi, et je reviens le lundi. L’année dernière, sur 52 ans semaines, j’ai eu 7 week-ends de libre. J’ai totalisé 45 compétitions. »

Sur le plan professionnel, le joueur dit avoir « la chance » de travailler avec son père, comme récupérateur de métaux. « Je peux m’absenter plus facilement. » Les titres se sont succédé. Damien a été champion de France doublette 1998 avec son frère Christophe, champion du monde 2004, vainqueur des Masters 2001 et 2004, et vainqueur du Trophée des villes 2003.

Damien figure parmi les privilégiés et le sait. Mais aucun champion ne vit de la pétanque. « On ne peut pas faire fortune dans ce sport. Ça ne peut être qu’un complément. »

Le bouliste donne une fourchette de revenus moyenne, peut être entre 5 000 à 30 000 €, selon le nombre de compétitions disputées, et les charges que parfois, un bouliste engage de sa poche.« Si on a beaucoup de route à faire, on prend une nuit supplémentaire à l’hôtel. Les organisateurs donnent des tickets pour des casse-croûte. Mais ça, tous les week-ends, je ne peux pas… »

Source Ouest France du 17/02/2016.